Littérature française

Jean de La Bruyère – Grands et petits

Publié par le Mar 2, 2022 dans | Aucun commentaire

Les caractères « Des grands »   5. On demande si en comparant ensemble les différentes conditions des hommes, leurs peines, leurs avantages, on n’y remarquerait pas un mélange ou une espèce de compensation de bien et de mal, qui établirait entre elles l’égalité, ou qui ferait du moins que l’un ne serait guère plus désirable que […]

Jean de La Bruyère – Le parfait courtisan

Publié par le Mar 2, 2022 dans | Aucun commentaire

Les caractères « De la cour »   62. N’espérez plus de candeur, de franchise, d’équité, de bons offices, de services, de bienveillance, de générosité, de fermeté dans un homme qui s’est depuis quelque temps livré à la cour, et qui secrètement veut sa fortune. Le reconnaissez-vous à son visage, à ses entretiens ? Il ne nomme […]

Jean de La Bruyère – Vacuité urbaine

Publié par le Mar 2, 2022 dans | Aucun commentaire

Les caractères « De la ville »   20. Pénible coutume, asservissement incommode ! Se chercher incessamment les unes les autres avec l’impatience de ne se point rencontrer ; ne se rencontrer que pour se dire des riens, que pour s’apprendre réciproquement des choses dont on est également instruite, et dont il importe peu que l’on soit […]

Jean de La Bruyère – Le riche et le pauvre

Jean de La Bruyère – Le riche et le pauvre

Publié par le Mar 2, 2022 dans | Aucun commentaire

Les caractères « Des biens de fortune »   83. Giton a le teint frais, le visage plein et les joues pendantes, l’œil fixe et assuré, les épaules larges, l’estomac haut, la démarche ferme et délibérée. Il parle avec confiance ; il fait répéter celui qui l’entretient, et il ne goûte que médiocrement tout ce qu’il lui […]

Jean de La Bruyère – Parler à propos

Publié par le Mar 2, 2022 dans | Aucun commentaire

Les caractères « De la société et de la conversation »   23. Il y a parler bien, parler aisément, parler juste, parler à propos. C’est pécher contre ce dernier genre que de s’étendre sur un repas magnifique que l’on vient de faire, devant des gens qui sont réduits à épargner leur pain ; de dire merveilles […]

Jean de La Bruyère – Sur Rabelais

Publié par le Mar 2, 2022 dans | Aucun commentaire

Les caractères « Des ouvrages de l’esprit »   43. Marot et Rabelais sont inexcusables d’avoir semé l’ordure dans leurs écrits : tous deux avaient assez de génie et de naturel pour pouvoir s’en passer, même à l’égard de ceux qui cherchent moins à admirer qu’à rire dans un auteur. Rabelais surtout est incompréhensible : son livre […]

L’auteur et son œuvre

L’auteur et son œuvre

Publié par le Fév 25, 2022 dans | Aucun commentaire

La Bruyère Scruter les hommes Sa vie et son œuvre L’univers de La Bruyère Extraits à écouter et à lire Scruter les hommes Marin Marais, sonnerie de Sainte Geneviève La vie de Jean de La Bruyère Jean de La Bruyère est né en aout 1645 à Paris, dans une famille bourgeoise. Il fait de bonnes […]

Molière – Le Misanthrope 2

Publié par le Fév 17, 2022 dans | Aucun commentaire

Le Misanthrope   Cette comédie est l’une des plus célèbre de Molière. Très loin des farces comme Le médecin malgré lui qu’il a pourtant écrite à la même période, Le Misanthrope nous amuse et nous touche à la fois : malgré ses outrances, Alceste ne met-il pas en lumière ce que la vie en société […]

Proust – Les échasses du temps

Publié par le Jan 16, 2022 dans | Aucun commentaire

Les échasses du temps La vraie dimension des hommes, celle qui fait de leur vie une vie humaine, ce n’est pas l’espace mais le temps. C’est par là que nous atteignons, dans tous les sens du mot, une « grandeur » -qui nous fragilise et amènera notre chute.     Je venais de comprendre pourquoi le duc […]

Proust – Une divinité redoutable

Publié par le Jan 16, 2022 dans | Aucun commentaire

Une divinité redoutable L’amour dans La Recherche a de nombreuses formes, et certains aspects en sont un peu inattendus. Ainsi, le départ d’Albertine fait apparaître au narrateur la puissance d’une passion qu’il avait cru jusque-là inoffensive: l’habitude.     Mademoiselle Albertine est partie ! Comme la souffrance va plus loin en psychologie que la psychologie […]