Littérature française

Charles Péguy – Quatrains

Publié par le Nov 25, 2022 dans | Aucun commentaire

Quatrains Extrait. Cœur dur comme une tour,Ô cœur de pierre,Donjon de jour en jourVêtu de lierre. De tous liens liéA cette terre,Ô cœur humilié,Cœur solitaire. Cœur qui as tant crevéDe pleurs secrets,Buveur inabreuvé,Cendre et regrets. Cœur tant de fois baignéDans la lumière,Et tant de fois noyéSource première. Ô cœur laissé pour mortDans le fossé,Cœur tu […]

Charles Péguy – Note conjointe 2

Publié par le Nov 25, 2022 dans | Aucun commentaire

Note conjointe Extrait. On se rendait bien compte, vaguement, obscurément, que le présent est difficile à connaître. Alors on se disait : « C’est pas la peine de se donner tant de mal. (On se dit toujours que ce n’est pas la peine de se donner tant de mal.) Tout à l’heure il va être […]

Charles Péguy – Note conjointe

Publié par le Nov 25, 2022 dans | Aucun commentaire

Note conjointe Extrait.  Avoir la paix, le grand mot de toutes les lâchetés civiques et intellectuelles. Tant que le présent est présent, tant que la vie est vivante, tant que la liberté est libre elle est bien embêtante, elle fait la guerre. On parle d’elle ; et il faut que l’on en parle. C’est même […]

Charles Péguy – L’argent, suite 2

Publié par le Nov 25, 2022 dans | Aucun commentaire

L’argent, suite Extrait. §— Je vais plus loin et d’une manière générale j’avoue que je n’aime pas les catholiques qui pactisent avec la Sorbonne ; ou qui traitent avec la Sorbonne ; ou qui causent avec la Sorbonne ; ou qui flirtent avec la Sorbonne ; et même ceux qui se marient avec la Sorbonne. Il ne fait aucun […]

Charles Péguy – L’argent, suite 1

Publié par le Nov 25, 2022 dans | Aucun commentaire

L’argent, suite Extrait. § — Je n’aime pas, mon jeune camarade, et pour dire le vrai je ne veux rien savoir d’une charité chrétienne qui serait une capitulation perpétuelle devant les puissants de ce monde. Je ne veux rien savoir d’une charité chrétienne qui serait une capitulation constante (du spirituel) devant les puissances temporelles. Je ne […]

Charles Péguy – Victor-Marie, Comte Hugo

Publié par le Nov 25, 2022 dans | Aucun commentaire

Victor-Marie, Comte Hugo Extrait. Quarante ans est un âge terrible. Car il ne nous trompe plus. Quarante ans est un âge implacable. Il ne se laisse plus tromper. Il ne nous en conte plus. Et il ne veut plus, il ne souffre plus que l’on lui en conte. Il ne cache rien. On ne lui […]

Charles Péguy – Victor-Marie, Comte Hugo 2

Publié par le Nov 25, 2022 dans | Aucun commentaire

Victor-Marie, Comte Hugo Extrait. La première couche, la base, la barre d’appui horizontale est certainement le vers d’aboutissement, le vers de couronnement, le dernier vers,   Cette faucille d’or dans le champ des étoiles.   La deuxième couche, le coup de génie mais non plus déjà peut-être de vision c’est l’autre vers posé ; posé dans […]

Charles Péguy – Clio

Publié par le Nov 23, 2022 dans | Aucun commentaire

Clio Extrait. Trois mille ans ont passé sur la cendre d’Homère. Trois mille ans de lectures, sauf quelques siècles d’interruption, et les (innombrables) siècles d’interruption et de barbarie qui viennent. Enfin, sans nous, qui allaient venir. Trente siècles de bonnes et de mauvaises lectures, sauf quelques siècles de zéro lecture, les pires de tous, y […]

Charles Péguy – Notre Jeunesse

Publié par le Nov 23, 2022 dans | Aucun commentaire

Notre Jeunesse Extrait. Vous nous parlez de la dégradation républicaine, c’est-à-dire, proprement, de la dégradation de la mystique républicaine en politique républicaine. N’y a-t-il pas eu, n’y a-t-il pas d’autres dégradations. Tout commence en mystique et finit en politique. Tout commence par la mystique, par une mystique, par sa (propre) mystique et tout finit par […]

Charles Péguy – Le mystère de la charité de Jeanne d’Arc

Publié par le Nov 22, 2022 dans | Aucun commentaire

Le Mystère de la charité de Jeanne d’Arc Extrait. Jeannette — Savez-vous, madame Gervaise, que nous, qui voyons tout cela se passer sous nos yeux sans rien faire à présent que des charités vaines…   Madame Gervaise — Mon enfant, mon enfant, mon enfant, les charités ne sont jamais vaines.   Jeannette — … et […]